Passage à l’heure d’été

Fouilla mes belets !

Ya un rapporte-paquet qu’a dit au poste que dimanche à 2h y sera 3h.

C’est l’heure d’été ! Y disent que c’est pour pas déprofiter les énergies avec des faux-cils ?

Je crois que c’est plus pour réchauffer les ceusses qui passent leurs congés à Pilat passeque les soirées sont encore assez fraîches à Chabouret. Pas ?

Enfin baste de ça, c’est pas mes affaires !

Mon pépé de Saint-Cham’, y dit qu’y comprend rien à c’te basseuillerie.

Une semaine tirante, on est tout bredin, y faut s’adapter : les barabans s’arrêtent de pousser et les vaches du Mich de Bonzieux sont stressées, ê font moins de lait.

Même le coq, y nous fait sa chanforgne dès 5’ du mat’.
Mon pépé, y t’y a mis un bourre-pif, au galinacé, petafiné direct le Gaulois doré.
Vouilla d’un, y nous cigrolera plus le tempérament !

La mémée, elle a le babaud, elle a plus le goût de briquer son parterre et elle rate tous ses matefins. La misère noirte…

Mon pépé de Saint-Cham’ il ouvre sa montre-gousset et pour pas déprofiter cette heure d’avance, y descend faire sa blaguée au bistrot des mots, pour soigner faire comment nos Verts y zont torché ces opulents de Yonnais…

C’est que nos Verts c’est pas des petites ziquettes… Té !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *