La journée de la gentillesse

Fouilla mes belets !

Y a un rapporte-paquet qu’a dit dans le poste que c’était la journée de la gentillesse. Y paraît même que les mieux gentils par chez nous, c’est la Mathy, le Boon et le Noah. Millapiat, com’ ê dit la mémée, qui s’y connaît encore assez bien en pipoles : « On est bien montés avec ces trois comiques troupiers, té… »

J’vous couffle pas, c’t’affaire a commencé à Singapour en 2000. Singapour c’est dans le Sud et Singacontre ben c’est dans le Nord, c’est pour dire, voyez… Y’a des espécialistes qu’ont compris que la gentillesse ça t’rendait gentil. Bravo ! Les ex pères amis amis…

Ça te regrenille les nœuds Rhône du tempérament et d’une, et de deux ça te cigrole le sirop-tonine, hein! Quoi tu sais pas quoi c’est le sirop-tonine ? Ben alors toi, t’as dû sacrément te branler les bannes à la communale. Quand les gagarets voleront, tu franchiras sans modération le mur du con. Bref ! Le sirop-tonine c’est comme de l’hydromel que tout le brave monde il a à l’intérieur, mais si t’es pas gentil, ben ton hydromel ê s’en va en pissarote et tu peux même faire des z’awc…

Enfin baste de ça, c’est pas mes affaires…

Mon pépé de Saint-Cham’ y dit : « C’est sûr que pour paqueter les rotondités d’une gambelle, y vaut mieux être doucereux avec elle que d’y secouer les claquettes, pas ? »

L’aut’jour avec ma mémée, on savait pas quoi tourner pour se caler les chagnottes, alors on a ressorti un vieux Marie-Claire de 37 et on a fait faire un test de sic au logis au pépé : « Etes- vous un vrai ou un faux gentil en 25 questions ? »

Question 1 
Le bruit des enfants qui jouent au ballon dans la rue ne vous dérange pas ?
Oui / Non / J’sais pas trop

Mon pépé de Saint-Cham’ il a dit : « Cuici qui sait pas ça c’est un quiquenet ! Bien sûr ki’me filent l’bourdon ces traîne-jarolles, tu vas voir comment j’vais t’les virer avec gentillesse les arcandiers à crampons, je vais t’leur raconter une blague bien pourrite : Oh les morveux, vous savez à quoi on reconnaît un pet de lapin, ben c’est invisible et ça sent la carotte… En principe y filent aussi vite que des traits de baveux et y demandent pas à payer les agios, oussu ! »

Question 2
Vous voyez un enfant en train de pleurer, vous allez le voir ?
Oui / Non / J’sais pas trop

Mon pépé de Saint-Cham’ il a répondu : « Ben j’y vais l’voir et j’y dis : Soye gentil mon poussin arrête ta chanforgne, c’est pas passeque t’as le babaud ki faut sonner le branle, prends un piat et mouche ta face de moune, allez mon vaillant viens licher une t’ite limonade… »

Question 3
Une jeune fille porte ses courses dans la rue, vous l’aidez ?
Oui / Non / J’sais pas trop

Mon pépé de Saint-Cham’ il a dit : « Là c’est non direct, au contraire j’y dis : oh la pouffe en short, t’arrête de faire ta Beyoncé ! (Oui desfois mon pépé y parle comme les djeun’s.) Ben sûr que j’l’aide sinon la casinotte ê va me remoucher avec sa quinarelle… »

Je crois que mon pépé il a fait exeûprès de répondre des patricots pour aller plus vite à l’amicale. Ma mémée ê lui a dit : « 25 questions j’sens que ça va faire de trop. Vouilla de toi, un vrai pataquès, va prendre l’air ou vois-tu, j’te mets une droite décomplexée… »
En sortant mon pépé y m’a fait un gros clin d’œil en se bitorsant. Moi je sais bien que mon pépé, les effusions, dame, il déteste. Il est gentil autant qu’une râpe et c’est plutôt un mangeur de guêpes vivantes mais c’est jamais lui qui cherchera nicroches.

Le Couramiaud, c’est un bon bougre et il a le cœur sur la main. Faut juste le connaître c’est tout !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *